Les fortes pluies ont lessivé les Haut de Saint Leu et ses environs en emportant de grandes quantités de matières terrigènes qui ont terminé leur course dans le lagon et la mer.

C’est ainsi que depuis le 5 février, le lagon de Saint Leu, un des plus riches de l’île, s’est transformé en une étendue d’eau brunâtre et nauséabonde.

Quels sont les impacts visibles sur le lagon?

Une mortalité des organismes marins

Cet évènement a causé la mort de nombreux organismes : oursins, poissons, notamment des  murènes, dont les cadavres ont jonché les plages bordant le lagon de Saint Leu...

Un blanchissement corallien

Les coraux se sont mis à blanchir un peu plus de jour en jour : ils ont expulsés leurs zooxanthelles, algues microscopiques symbiotiques nécessaires à leur bon développement.

Une perturbation durable de l’écosystème

De plus, le recouvrement du lagon par ces apports terrigènes a eu un fort impact destructeur sur toutes les colonies juvéniles de coraux, indispensables au maintien de la dynamique du récif corallien.

 

Cet affaiblissement du récif perturbe les espèces inféodées à ce milieu telles que de nombreuses espèces de poissons.

Quelles sont les conséquences pour l’homme ?

Des conséquences économiques

Suite à ces intempéries, le lagon a été interdit à la baignade pendant plus de trois semaines. La majorité des plongées derrière la barrière ont été annulées du fait des mauvaises conditions de visibilité et des risques pour la santé.

En pleine période de vacances métropolitaines, Saint Leu est devenue une ville fantôme, au grand désespoir des commerçants.

Une mauvaise qualité de l’eau

Des analyses d’eau réalisées le 22 février, 17 jours après les fortes pluies, ont indiqué de fortes concentrations en bactéries d’origine fécale, connues pour se développer dans les eaux souillées

L’ensemble de celles-ci, néfastes pour la santé humaine, sont à l’origine de nombreuses infections aigues : otites, sinusites, rhinopharyngite, gastroentérites…

A noter qu’aucune analyse n’a été réalisée sur les concentrations en métaux lourds et autres polluants potentiellement dommageables pour la santé humaine !

Quelles sont les origines de la dégradation de la qualité de l’eau?

L’imperméabilisation des terrains

Dans la zone de Saint Leu, très peu de terrains aujourd’hui ont la faculté d’absorber les eaux de pluies.

Une grande partie des terrains des hauts a vu sa végétation disparaître lors des incendies de 2011. Cette végétation favorise l’infiltration et la rétention des sols.

L’urbanisation prend une ampleur de plus en plus considérable, conduisant à remplacer la végétation par du béton.

Une mauvaise gestion du Plan Local d’Urbanisme est à l’origine du comblement de certaines ravines pour créer des terrains constructibles.

Toutes ces modifications  du bassin versant ont favorisé une érosion importante par les fortes pluies. L’absence de végétation, de zones d’infiltration, et la déviation de certaines ravines ont entrainé des débits d’eau exceptionnels. Or ces eaux se sont chargées en blocs de roches, en boues mais aussi en hydrocarbures, pesticides et autres polluants provenant du lessivage des espaces agricoles et urbains.

 

Un réseau d’assainissement pas aux normes

Les analyses d’eau montrent qu’il y a eu une contamination importante du lagon par des matières d’origine fécale : concentrations importantes de bactéries liées aux déjections telles que les entérocoques et les coliformes.

     Comment peut-on expliquer la présence d’entérocoques et de coliformes dans l’eau du lagon ?

L’Assainissement Collectif :

Seulement 28% de la population est rattachée au réseau public d’assainissement. Ces eaux usées, représentant 7000 Equivalents Habitants  sont traitées par la station d’épuration sous-dimensionnée au niveau de Cimetière. Elle n’a la capacité d’épurer, seulement, 5000 Equivalents Habitants.

Lors des fortes pluies, l’entrée du pluvial dans le réseau de collecte des eaux usées a entrainé le débordement des bassins de traitement, puis un écoulement dans la nature de ces eaux contaminées.

D’autre part, ces derniers temps, des disfonctionnements de cette station ont provoqué le rejet d’eaux usées dans l’environnement.

La proximité de cette station de la plateforme corallienne du Cimetière ne laisse rien présager de bon : il serait certainement avisé de réaliser des prélèvements d’eau à cet endroit du lagon de Saint Leu…

L’Assainissement Non Collectif :

Par conséquent, 72% de la population possède son propre système d’assainissement. Il a été estimé que 80% des installations autonomes ne sont pas aux normes. Ceci explique qu’elles contaminent l’environnement par des fuites d’eaux usées venant de fosses septiques non étanches (Source Office de l’Eau – Compte rendu de La Réunion pour la mise en place du SPANC de ST Leu – 22/03/2011).

On peut donc penser que cette mauvaise gestion de l’assainissement est à l’origine des fortes concentrations bactériennes retrouvées dans le lagon.

  Qu    Qelles seront les conséquences à court et long termes ?

Encore aujourd’hui, bientôt quatre semaines après les fortes pluies, le lagon reste marron, particulièrement au niveau des rondavelles sous les filaos. Une ravine s’est créée près de"la Villa Vanille" et se jette directement dans le lagon. Elle déverse encore une eau marron, chargée en matières organiques, laissant de fortes odeurs. De nouvelles analyses, réalisées le 28 février indiquent une bonne qualité de l’eau en face du poste de secours, cependant nous ne disposons d’aucune information sur les autres parties du lagon.

Si les conditions terrestres ne s’améliorent pas, à chaque forte pluie, le lagon sera contaminé avec un fort impact sanitaire, écologique et économique. 

Il est important de ne pas négliger que l’eau est vecteur de nombreuses maladies. Une contamination du milieu marin conduira à une interdiction plus ou moins définitive de la baignade mais aussi de la pêche pour des raisons sanitaires. 

D’autre part, si les conditions ne s’améliorent pas, les coraux blanchis mourront et avec eux de très nombreux organismes qui en dépendent. Ces conditions favoriseront le développement algal et ainsi,  la perturbation entière de l’écosystème. La contamination chronique du lagon ne permettra pas aux coraux de reprendre leur place fondamentale qu’est la leur dans un récif corallien. >?xml:namespace prefix =" ""o" /?<  

Par ailleurs, la fragilisation accrue des de la barrière récifale, du fait de la disparition des coraux constructeurs conduira à diminuer sa capacité à amortir les houles et les vagues cycloniques. L’érosion plus intense dans le contexte du changement climatique que nous vivons favorisera l’avancée de la mer, qui deviendra une menace directe pour les installations urbaines.

Ensemble, agissons !

Nous sommes responsables de notre avenir !

La construction de logements, l’aménagement des routes, la gestion des déchets et de l’eau nous concernent tous. Nous devons imposer des choix de développement qui soient écologiquement soutenables et ce d’autant plus que des solutions existent !

Pour diminuer l’impact des eaux usées et des eaux pluviales sur notre environnement et notamment le lagon, on peut : 

-  Terminer, au plus vite, les travaux entrepris en 2007, de la deuxième station d’épuration de façon à obtenir un traitement de l’assainissement collectif aux normes

-   Cartographier les zones sensibles de Saint Leu pour les gérer en priorité

-   Gérer le réseau des eaux pluviales

           o    favoriser leur infiltration par des ouvrages adaptés à la topographie de Saint Leu (puits, tranchées d’infiltration, chaussées réservoirs, phytoépuration) ;
          
o   éviter un rejet direct sur les plages et dans le lagon…

-   Mettre en marche le Service Public d’Assainissement Non Collectif pour informer la population sur les normes d’assainissement

-   sensibiliser les habitants sur les bonnes pratiques (gestion des déchets,) à adopter pour respecter notre environnement.

-  proposer des systèmes d’assainissement respectueux de l’environnement et économiquement viables, tel que la phytoépuration…

La contamination du lagon de Saint Leu est une menace directe pour l’écosystème corallien et indirecte pour nous tous.

Il est urgent que nous agissions pour protéger notre environnement, c'est vital et cela ne peut plus attendre!

B.D. & F.T.