Jorunna rubescens est certainement l'un des plus gros nudibranche que l'on puisse trouver dans le lagon ; ses pontes en ruban rose sont bien observables : pour plus d'informations consulter la rubirque nudibranches de Vie Océane : : http://seaslugs.free.fr/nudibranche/f_joru_rubescens.htm :

Ce reportage a été effectué sans auncun  trucage : l'animal n'a été ni touché ni déplacé, juste observé et photographié.

On la voit se diriger en ligne droite vers sa nourriture "préférée" (éponge bleue, Haliclona sp ou Siphonochalina sp?).

Pour Lionel Bigot, cette éponge  est de plus en plus fréquente. Surtout présente à Etang salé, elle  se rencontre désormais dans le lagon de la Saline. Elle pourrait appartenir à la Famille des Callyspongiidae et ressemble très fortement à une espèce de Nouvelle Calédonie : Dactylia delicata . Cette information est à confirmer (ou infirmer).

Elle ne peut pas voir l'éponge car elle est située dans un creux entre des Porites. 

  

 

 

Cela permet de penser que la détection est olfactive, les éponges sont réputées émettre notamment des composés de type toxines pour éviter l'installation d'organismes à
sa surface.
L'éclairageest un peu faible car les prises de vues ont été effectuées à la limite jour-nuit (17h30).

A diffuser et à utiliser dans un cadre non commercial, cours, conférences, etc...., en citant l'auteur (Alain Barrère) et Vie Océane.